Comment fonctionne le Tarot de Marseille ?

Dernière mise à jour : juin 8

Le jeu le Petit Maure est un oracle, c’est à dire un jeu de cartes. On peut l’utiliser aussi bien à des fins divinatoires que pour effectuer une guidance. Les tarots eux-aussi sont des oracles mais ils ne sont pas construits de la même manière.

On différenciera le Tarot de Marseille, présenté dans cet article, et d’autres types de tarots : le Tarot Rider-Waite, le Tarot de Dali ou le tarot des mages...

Si vous voulez retrouver une présentation d’un tarot dans la lignée du Rider Waite Smith, je vous invite à venir découvrir notre vidéo sur le Light Seer's Tarot en édition Française (Francophone)


Aujourd’hui, c’est donc le plus connus de tous les tarots que nous allons découvrir. Quels sont ses origines ? D’où vient son succès ? Est-ce si facile de s’initier au tarot divinatoire ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur le Tarot de Marseille.




D’où vient le tarot de Marseille ?

Les tarots, contrairement aux oracles, ont une composition bien précise : Ils contiennent 78 cartes (22 arcanes majeures et 56 arcanes mineures). Le Tarot de Marseille est celui dont se sont inspirés et dont sont issus la plupart des autres tarots.


Ce support divinatoire et spirituel était au départ un jeu de cartes à jouer. Le mot “tarot” vient de l’italien “tarocchi”. Le jeu est apparu en Italie au XVe siècle, ses plus vieilles cartes ont été peintes par la famille Visconti, le tarot Visconti-Sforza est donc considéré comme le plus ancien des tarots.


Le jeu est apparu en France lors du XVIe siècle. Au XVIIe siècle, trois versions sont créées qui se différencient du tarot italien. Un tarot anonyme qu’on appelle le “tarot de Paris”, un tarot de Jacques Viéville, et celui qu’on appellera ensuite tarot de Marseille, créé par Jean Noblet. La particularité de ce tarot, ce sont ces 22 cartes majeures ajoutées au jeu de 56 cartes italien. Plusieurs autres créateurs reprendront ce tarot dans les XVII et XVIIIe siècle. En même temps, le tarot de Marseille commencera à être utilisé comme support divinatoire : c’est le début de la tarologie.

Ce qu’il faut retenir du Tarot de Marseille :

Il est composé de 22 arcanes majeurs que nous allons vous détailler.

Les arcanes mineurs sont divisés en Epées (Air/pique), Coupes (eau/cœur), Deniers (Terre/trèfle) et Bâtons (Feu/carreau).


Tarot de Marseille : signification des arcanes majeures

Nous allons donc vous présenter chacun des 22 arcanes Majeur du Tarot de Marseille et indiquer rapidement leur sens principal.


1. Le Bateleur


Le Bateleur, c'est la jeunesse. Jeunesse de projet, naïveté d'un proche ou de soi-même. Il symbolise le début de notre existence; pleine de potentiel et de possibilités. C'est aussi bien la carte qui symbolise un point de départ positif qu'un manque de confiance ou d'expérience.


2. La Papesse


C'est la carte du savoir, mais aussi d'une forme de sagesse et d'intuition. La Papesse est stable, comme une mère bienveillante et protectrice. C'est quand on se prépare à quelque chose, qu'on réunit les connaissances nécessaires à un projet, mais aussi quand on attend trop longtemps et qu'on se renferme sur soi.

3. L’Impératrice


C'est la puissance féminine, l'art de créer, de communiquer. L'Impératrice est aussi la femme, ou la mère qui vous accompagne, d'une autorité naturelle. Pour votre projet, cette carte peut symboliser la création ou la prise de responsabilités. Mais elle peut aussi dénoncer une certaine agressivité ou un manque d'appui au réel.



4. L’Empereur